Victorin LUREL
Le Blog du vice-président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale

25 avril 2007

Ma proposition de loi contre le mot « race » dans la Constitution

Filed under: — Victorin LUREL @ 15 h 05 min

Retrouvez le texte de la proposition de loi que j’ai déposée afin d’abroger le mot « race » de la Constitution de la Vème République.

C’est un combat que je mène depuis mon élection à l’Assemblée nationale en 2002 et qui a chaque fois été repoussé par la droite. Je ne baisse pas les bras et je poursuivrai cette entreprise ô combien symbolique si je suis réélu et ce, quelle que soit la majorité parlementaire qui sortira des urnes en juin prochain.

VL

Proposition de loi visant à supprimer le mot “race” de la Constitution

2 réponses à “Ma proposition de loi contre le mot « race » dans la Constitution”

  1. Bill dit :

    Je trouve cela très intéressant d’avoir fait sortir le chat du sac.

    Cela veut dire que personne ne lit la Constitution texte qui est pourtant censé « encadrer » le politique.

    CF, le débat grotesque entre Zemmour et Wolton (sur France Ô) où Wolton a accepté que Zemmour compare la Bible à la Constitution et où Zemmour estimait que toute interrogation sur la présence du mot race dans la Constitution était du « lyssenkisme ».

    On croit rêver.

  2. Lissac dit :

    Le mot « race » est, de toute façon, dépourvu de toute réalité scientifique, en ce qui concerne l’espèce humaine (ou alors, parlons d’une race, la race humaine, ce que ne veut pas dire le texte de la Constitution.

    Ce « racisme constitutionnel » vient de loin : de l’éthnocentrisme blanc apparu au XIXème siècle.

    Par ailleurs, ce mot était utilisé à toutes les sauces jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Dans l’ouvrage historique de référence « Le peuple juif » de Margolis (1930), « race » est utilisé à tout bout de champ, sans qu’il y eût alors de connotations racistes. Mais après 1945, le Nazisme a plombé le mot, qui a pris une signification négative, discriminatoire.

    Aussi, on peut s’étonner que les auteurs de la Constitution de 1958 ait repris ce mot, discrédité et scientifiquement faux, dans son Article 1er !

    Enfin, faut-il s’étonner que la droite ait fait barrage à la suppression de ce mot !? Comme si la civilisation blanche et très-chrétienne ne supporterait pas de ne plus être « assis sur sa différence essentielle » !

    Post-scriptum : C’est Zemmour, l’idiot du village, qui va être atteint dans sa différence! Lui qui balança « innocemment » à une écrivaine d’origine africaine, lors d’une émission de On n’est pas couché, qu’elle et lui « n’étaient pas de la même race » !
    En effet, la race des zémmouriens n’a pas sa pareille !!!

Laisser un commentaire

Plate-forme de blogs du Parti socialiste | Propulsé par Wordress Mu | Articles (RSS) et Commentaires (RSS)
Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons Creative Commons